La déco des hôtels qui soigne le repli sur soi

Voici quelques tendances émergentes ou confirmées, observées dans des hôtels récemment rénovés. Ces tendances confirment celles que nous avions relevées dans notre article l’hôtel des grandes métropoles. Il est indéniable que l’évolution actuelle des modes de vie s’illustre par un besoin croissant d’espaces collectifs humanisés et intimes en dépit d’un repli sur soi manifeste.

  • L’hôtel un lieu de vie où les codes de la décoration de collectivité sont cassés
  • Couleurs en déclin et émergentes
  • Déstructuration des têtes de lit
  • Intimité de l’éclairage

1.  L’hôtel : Un lieu vivant

Le bar devient de plus en plus le forum de l’hôtel. Un des moyens pour créer un lieu de vie qui fait adhésion est d’intégrer des codes de décoration propres à l’habitat et non aux lieux de collectivité. Les livres, les bibelots, l’encadrement, pourront être massivement exploités.

Ceci est d’ailleurs une tendance confirmée qui s’applique à l’ensemble de l’hôtel : les parties communes bien sûr mais aussi les chambres. Fini ces réceptions qui ressemblent à des comptoirs d’aéroport : On y place mobilier décoratif et bibelots.

Cela vaut également pour la mise en scène du petit déjeuner qui pourra se faire avec des éléments de cuisine, comme à la maison.

Ace Hotel - New Orleans

 

Hôtel La planque - Paris

 

Ace Hotel - New Orleans

 

Hôtel Sqare Louvois - Paris

2.  Couleurs en déclin et émergentes

Fini les ambiances acétisés de ces magasins de mode tout blancs où l’on ne rigole pas. Aujourd’hui le blanc peut se jouer avec un noir très présent et en excluant les couleurs.

Les bleus profonds sont toujours d’actualité mais nous sommes sur une tendance en fin de cycle. Les verts profonds qui offrent également de belles expressions masculines, n’ont pas encore pris le relais.

Les couleurs lorsqu’elles sont jouées en complémentarité dans une gamme sourde ou vive sur des sièges par exemple, permettent d’apporter des notes de chaleur personnelles.

Hôtel August - Anvers

 

Hôtel August - Anvers

 

Georgous Hotel - Cap town

 

Georgous George - Cap town

 

Hôtel du Ministère - Paris

 

 Soho House - Berlin

 

Hôtel le Royal Madeleine - Paris

 

Anvil Hotel - Jackson

 

Okko Hôtel - Cannes

 

Hôtel La Planque - Paris

3.  Asymétrie des têtes de lit

Tout ce qui rappellera les codes de l’hôtellerie à l’expression très « collectivité » est devenu ringard. Les têtes de lit sont déstructurées et parfois asymétriques.

Georgous George - Cap town

 

The Hoxton - Paris

 

August Hotel - Anvers

 

4.  Intimité de l’éclairage

Nous sommes loin de cette époque où l’on ne jurait que par l’éclairage halogène qui devait cracher une lumière presqu’aveuglante. L’éclairage se veut discret pour mettre en valeur les volumes de l’architecture.

August Hotel - Anvers

 

Hôtel Adèle - Paris

 

Hôtel Félicien - Paris